Istanbul : les visites incontournables

Située entre la Corne d’Or et le Bosphore, Istanbul est la seule ville au monde qui s’élève entre deux continents : l’Europe et l’Asie. Accompagnée des souvenirs et des cicatrices d’une histoire qui la voyait comme la capitale de trois empires différents (romain, byzantin et ottoman), elle apparaît aujourd’hui comme une grande expérience sociale. La coexistence séculaire de différents peuples, bien qu’avec quelques difficultés, a donné naissance à un patrimoine culturel, architectural et intellectuel sans pareil.

Une mosaïque de diversité qui s’entremêle, s’oppose, se confond… Un collage de coexistence qui dessine un cosmopolitisme absolu. Ce n’est pas l’Est, ce n’est pas l’Ouest et pourtant son visage est si européen.

Fascinant, enchanteur, séduisant et immense… Istanbul offre aux touristes des milliers d’attractions et de possibilités. Il faudrait des mois pour la connaître, des années pour apprendre ses mystères. Alors… si vous prévoyez votre première fois à Istanbul, ou votre retour, voici une petite liste de “Choses à ne pas manquer”, à faire et à voir.

Le Palais de Topkapi – Topkapi Saray

Décrit comme le plus beau palais jamais créé, il ressemble à la porte du monde décrite dans “Les Mille et une Nuits”. Autrefois résidence des sultans ottomans et centre du pouvoir politique et religieux, il constitue aujourd’hui l’une des principales attractions de la ville. Le palais est divisé en cours et leur visite prend environ une demi-journée, s’il n’y a pas trop de touristes. Sinon vous devrez faire la queue pour chaque chambre. Les salles du trésor et les salles du conseil sont très impressionnantes. Ne manquez pas de visiter les fontaines.

Le Musée d’art islamique – Türkive Islam Eserleri Müzesi

La collection extraordinaire visible dans ce musée nous rapproche d’une conception de l’art très éloignée de ce que nous sommes habitués à voir. Tapis, calligraphie, miniatures, Corans et céramiques éveillent l’esprit de manière agréable.

Le Grand Bazar – Kapali çar

Ce bazar représente une ville dans la ville : 64 rues, 2 mosquées, une bibliothèque, 2 hammams, 16 banques, plus de quatre mille commerces répartis sur une surface de 307 mille mètres carrés. 25 000 vendeurs (tous des hommes) s’y côtoient le week-end avec une moyenne de 400 000 visiteurs par jour. Tout y est vendu : or, tapis, épices, thé, vêtements, bonbons. C’est l’endroit idéal pour acheter des souvenirs, mais attention à ne pas se laisser berner. La négociation est la règle puisque de nombreux articles peuvent être trouvés dans les rues de la ville à un prix bien inférieur. Si vous n’êtes pas trop fatigué, visitez aussi le marché aux épices, alias le Bazar égyptien – Misir Çarsisi.

La Citerne Basilique – Yerebatan Sarayi ou Sarnici

Cette citerne, à la fois mystérieuse, sombre, incompréhensible, mais en même temps capable d’envoûter par son aspect mystique, est la plus grande d’Istanbul. Elle mesure 140 mètres sur 70 et abrite 12 rangées de 28 colonnes d’environ 10m de haut. Construite avec des matériaux réutilisés, elle est un mélange de plusieurs styles architecturaux et décoratifs.

La mosquée du sultan Ahmet Camii

Cette mosquée avec ses six minarets est la deuxième après la Ka’ba de La Mecque. Surnommée la Mosquée bleue en raison des céramiques qui décorent le dôme, elle est éclairée par 260 fenêtres qui donnent à la salle de prière un aspect changeant selon l’heure de la journée.

Un dîner gastronomique

Profitez du taux de change favorable entre la livre turque et l’euro et offrez-vous un dîner gastronomique dans un restaurant élégant. La cuisine ottomane vous étonnera par ses combinaisons, ses vins et ses saveurs. Testez la fameuse pâte feuilletée frite au fromage de chèvre, aux petits pois et au miel (Balli gemici böregi) ; les aubergines fumées, les brochettes de viande (Kebabi), le ragoût de légumes et des figues, etc.

Croisière sur le Bosphore

Absolument à faire, mais évitez d’acheter des billets à l’hôtel ou chez les vendeurs dans les rues de la ville. Les ferries partent de l’embarcadère situé à côté du pont de Galata. Avec 10 lires, vous pouvez vous offrir une traversée en bateau qui dure environ trois heures et demie. Vous admirerez les différents horizons de la ville, les drapeaux turcs qui ondulent, les beaux ponts qui traversent le détroit, les résidences d’été des milliardaires et vous comprendrez à quel point la ville est immense. Vous tomberez encore plus amoureux d’Istanbul et serez frappé par la lumière aveuglante qui caractérise cette ville.

Du Cay et du baklava

Entre deux attractions durant votre voyage à Istanbul, offrez-vous un peu de dolce vita turque en vous asseyant dans une pâtisserie. Commandez du Baklava et du cay (thé) sans culpabilité. Il y a beaucoup de calories, mais vous y penserez à votre retour ! 

Les pêcheurs de Galata

Une chanson devrait être écrite sur les pêcheurs de Galata. Trouvez un endroit pour vous asseoir et les regarder. Ils insufflent la paix et vous font remonter le temps. Visiter Istanbul ne saurait se concevoir sans ce petit détour.