Stockholm : une excursion à travers l’art et l’artisanat suédois

Des formes gracieuses et quelques tournants inattendus. Le design vintage suédois incarne l’équilibre et la beauté qui se dégagent lorsque l’excès fait place à la sobriété. Quelque part entre puissance architecturale et élégance décorative, les créations vintage suédoises connaissent un regain d’intérêt sur le marché mondial. L’artisanat du bois est très présent en Suède, le bois étant abondant dans ce pays, particulièrement dans la région de Dalécarlie. Découvrez quelques spécialités de la Suède en artisanat.

Quelles sont les spécialités de la Suède ?

– Dalahäst : que représente le cheval de bois le plus vendu de Stockholm ? Le célèbre Dalahäst est un cheval en bois, peint à la main en rouge et bleu. Il était le principal jouet des enfants de la province suédoise de Dalécarlie. Aujourd’hui, il est devenu un symbole de la Suède. Un souvenir parfait à acheter à Stockholm.

– Antiquités : dans les rues étroites du centre historique, vous trouverez de nombreux antiquaires, parfaits pour découvrir l’histoire de Stockholm à travers des objets insolites. Le quartier de Gamla Stan  regorge de petits magasins d’antiquités où l’on peut tout acheter, des premiers disques d’ABBA jusqu’à de vieilles boîtes en laiton avec des lettres suédoises.

– Sabots en bois : les chaussures les plus traditionnelles de la Suède sont les sabots en bois ! Dans les magasins de Stockholm, vous trouverez des sabots modernes à côté de chaussures traditionnelles en bois. C’est un produit qui ne se démode jamais.

– Le verre suédois : l’un des produits les plus exportés de la Suède est son verre, célèbre dans le monde entier. De nombreuses boutiques de souvenirs à Stockholm proposent de petites figurines en verre comme souvenirs. Il est cependant conseillé de vous rendre dans des magasins d’artisanat spécialisés.

– Meubles : la passion nordique pour le design et les meubles est également présente à Stockholm. En vous promenant dans les rues de la capitale, vous trouverez de nombreux magasins vendant des articles de décoration intérieure, des meubles et d’autres objets de design. Le magasin suédois par excellence est Ikea et Stockholm héberge la plus grande boutique du monde. 

– Accessoires vikings : des chapeaux avec des cornes, des haches, des fausses barbes, des cornes pour appeler d’autres vikings… Stockholm regorge d’objets en référence à leurs ancêtres : les Vikings. En plus du musée des Vikings, vous trouverez à Stockholm de nombreuses boutiques vendant des articles typiques de ce peuple de guerriers.

– Plateaux : aussi curieux que cela puisse paraître, les Suédois adorent les plateaux de petit déjeuner. Des plateaux décorés aux formes géométriques, avec des mots en suédois ou des paysages de fjords sont disponibles dans presque tous les magasins de Stockholm.

– Sucreries : chaque rue de Stockholm possède une boulangerie ou un café. Les Suédois sont friands de pâtisseries pour alimenter le fika, c’est donc l’un des achats les plus typiques de Stockholm. Les myrtilles sont l’ingrédients indispensable de toutes les sucreries suédoises.

L’artisanat du bois et l’invention de la figurine

Le travail du bois est devenu une industrie touristique le long des rives du lac Siljan. Cette région compte beaucoup de petites fabriques familiales qui produisent des ustensiles en bois brut ou en bois peint comme des cuillères, des fourchettes, des couteaux, et des plats. Le cheval de Dalécarlie est produit dans une petite fabrique qui se trouve à Nusnäs, à quelques kilomètres de Mora. Découvrez plus d’idées concernant l’artisanat et les fameux chevaux suédois. 

L’invention de cette figurine remonte au XVIIIe siècle, selon les versions, il aurait été inventé par les bûcherons de la région de Dalécarlie qui s’amusaient à sculpter des jouets pour leurs enfants afin de passer le temps pendant les longues soirées d’hiver. Il s’agissait le plus souvent de chevaux car cet animal avait une très grande importance à l’époque où on l’utilisait pour les travaux de la ferme, comme animal de bât et de selle. Puis le petit cheval obtint sa notoriété internationale lors de l’exposition de New York en 1939 grâce à Monsieur Grannas Olson qui eut l’idée d’ériger un Dalahästar de 3 mètres de haut à l’entrée du pavillon de la Suède. Ce fût un énorme succès qui permit la diffusion mondiale d’articles et d’images du cheval suédois. Dans l’année suivant l’exposition, 20 000 chevaux de Dalécarlie furent fabriqués et envoyés à New York.

L’artisanat du bois reste très présent en Suède, et le bois ne manque pas dans ce pays, particulièrement dans la région de Dalécarlie. Le travail du bois est devenu une industrie touristique le long des rives du lac Siljan. Cette région compte beaucoup de petites fabriques familiales qui produisent des ustensiles en bois brut ou en bois peint comme des cuillères, des fourchettes, des couteaux, et des plats. Véritable symbole traditionnel de la Suède, le Dalahästar est toujours sculpté à la main dans une petite fabrique, Grannas A Olssons Hemslöjd, qui se trouve à Nusnäs, à quelques kilomètres de Mora, elle est la plus ancienne unité de fabrication de cheval de Dalécarlie dans le monde.

Le cheval de Dala

C’est une figurine en bois traditionnelle de la région de Dalécarlie en Suède, ayant la forme d’un cheval et peinte de couleur rouge. Et est un symbole important de cette région et plus généralement de la Suède. Les bûcherons de cette région s’amusaient à sculpter des jouets pour leurs enfants dans du bois pendant les longues soirées d’hiver. Des chevaux le plus souvent, car cet animal avait une très grande importance à l’époque où on l’utilisait pour les travaux de la ferme, comme animal de bât et de selle. Le cheval était donc un bien précieux. Ces simples chevaux en bois ont ensuite été peints en couleurs vives, inspirés des motifs floraux peints sur les meubles et les murs de la région. Au cours de cette période, les vendeurs ambulants vendant des articles ménagers traditionnels l’emploieraient également comme paiement pour les taxes et le logement. Ils sont également devenus une source importante de revenus pour les familles les plus pauvres.

Même les jeunes enfants devaient apprendre à tailler des chevaux en bois après leur retour de l’école. Les enfants d’une telle famille ont commencé une petite entreprise âgée de 13 ans et 15 ans en 1928. Leurs enfants et leurs grands-enfants produisent encore les chevaux de Dala à ce jour dans un petit village appelé Nusnas à Dalarna. Et c’est ainsi que ce petit cheval est devenu un authentique symbole de la Suède et un porte bonheur. Ils sont considérés comme représentant la force, la fidélité, la sagesse et la dignité.

Art et culture en Suede

La semaine médiévale à Visby où la ville entière se déguise en costume d’époque avec de la musique traditionnelle. Göteborg accueille de nombreux festivals, à commencer par le festival du Film. Le Way Out West music festival en juin est dédié à la musique rock suédoise et internationale, dans le parc de Slottsskogen. En août, et Festival de la culture est l’occasion de profiter de concerts en plein air, manifestations artistiques et événements culturels.La ville d’Uppsala organise un festival de musique Reggae début août. Le 10 août, c’est la fête de l’écrevisse dans tout le pays. Si vous réserver un séjour en Suède en septembre, il y a un festival de la saison de cueillette de pommes dans le sud de la Suède. Deux jours de fête, de concerts, de marché dans le village côtier de Kivik. 

Les quelque 800 artisans suédois sont organisés de manière centralisée au sein de cette association en raison des grandes distances géographiques des membres. L’association est membre du COE, organise des expositions et gère sa propre galerie à Örebro. Chaque mois, des publications thématiques très intéressantes paraissent sous forme de magazines, comme Art Aurea, malheureusement uniquement en suédois. La galerie Konsthantverkarna à Södermalmstorg 4 est une association indépendante d’un groupe d’artisans. Ce groupe a loué un magasin à un carrefour bien situé. Tous les membres paient une cotisation annuelle et une commission de vente pour financer les frais de location et la rémunération d’un galeriste.

Les merveilleux secrets du Noël scandinave à Paris

Dans la tradition nordique, les festivités de Noël commencent au début du mois de décembre. De l’Église suédoise à la Maison du Danemark, on célèbre les nuits longues et la Sainte-Lucie, on trinque au « glögg» ou vin chaud et on grignote des «pepparkakor» ou biscuits aux épices. Place à l’exotisme chaleureux du Grand Nord.

Fêter la Sainte-Lucie, de l’Église suédoise à la Cité universitaire

En marge de la soirée privée chez S.E. l’ambassadeur de Suède, Gunnar Lund, plusieurs lieux à Paris organisent des défilés de la Sainte-Lucie. Cette fête de la lumière marque la nuit la plus longue de l’année. Très aimée des Suédois, elle inaugure les festivités de Noël. Couronne de bougies allumées sur la tête, une jeune fille «Lucia» marche devant une procession de tärnor ou jeunes filles et de stjärngossar ou jeunes hommes en chapeaux coniques décorés d’étoiles dorées. Vêtus de blanc, ceinture rouge à la taille, ils enchaînent des chants traditionnels que tout Suédois connaît par cœur dont Sankta Lucia, Goder Morgon i denna sal, Staffan var en stalle dräng et Nu tändas juleljus. À la fin de la procession, on se réchauffe avec du glögg ou vin chaud et des lussekatter ou brioches au safran. Le défilé le plus décontracté se tient à la maison des étudiants suédois à la Cité universitaire. Cette année, il aura lieu le ­jeudi 12 décembre, à 21 h, dans le hall central de la Cité. Le glögg (vin chaud) et les pepparkakor (biscuits aux épices) sont offerts.

«Julmarknad», le rendez-vous des Franco-Suédois

Organisé les deux premiers week-ends de décembre, le julmarknad de l’Église suédoise est «le» grand rendez-vous de la communauté franco-suédoise. Une fois la grille franchie, on se croirait en Suède. Les bougies éclairent les fenêtres du bâtiment. Dans la cour, les gourmands se pressent devant les stands de glögg (vin chaud) et de lussekatter (brioche au safran). Les enfants ont droit à leur varm korv (saucisse chaude dans un petit pain dont la qualité n’a rien à voir avec l’infâme ersatz d’Ikea), à un beau stand de godis (bonbons) et à une pêche à la ligne.

La traditionnelle brioche au safran

À l’intérieur, sous les regards des pasteurs qui ont dirigé la paroisse depuis 1913, c’est la cohue des grands jours. L’atmosphère est très joyeuse. Certaines vendeuses sont en costume traditionnel. C’est l’endroit idéal pour faire le plein de design suédois et d’objets artisanaux ou de décorations pour le sapin. Nombreuses idées originales de cadeaux: bougeoirs, peaux de renne, couverts en bouleau sculpté. C’est aussi l’occasion de tester les chips à l’aneth, le saucisson à l’élan et bien d’autres délicatesses. Un café éphémère propose des assiettes de Noël avec köttbullar (boulettes de viande), soupe de pois et saumon. 

Epicerie suédoise: les bonnes recettes d’Agneta

Neuf ans après son inauguration par Agneta Kossowski, l’épicerie Affären est un joli succès. Désormais installée près du parc Monceau et à 50 mètres de l’Église suédoise, cette boutique chaleureuse a une décoration de Noël particulièrement soignée avec du bouleau, du sapin et des bougies entourées de mousse blanche.

L’épicerie Affären pour s’approvisionner en produits variés suédois

Ici, les Français s’approvisionnent en saumon, en knäckebröd (pain craquant) et en pepparkakor (biscuits aux épices). Les Suédois y trouvent leurs magazines, du filmjölk (lait fermenté viking), des fromages à pâte dure et y achètent une foule de produits qui rappellent le pays: du savon pour enfants, du pâté de foie, des épices, du beurre salé, du liquide vaisselle, des éponges plates, des bonbons et les tuiles en chocolat de Noblesse. Excellente cuisinière et pâtissière, Agneta mitonne sur commande des kanelbullar (viennoiseries), des lussekatter (brioches au safran) et bien d’autres spécialités nordiques. Sur devis, elle prépare des cocktails dînatoires et les buffets de Noël.

Le traditionnel buffet suédois de Noël 

En Suède, le traditionnel buffet de Noël (Julbord) est proposé début décembre, dans de nombreux restaurants et ­palaces. C’est l’occasion de se retrouver avec ses collègues de bureau, en famille ou avec des amis. À Paris, ce buffet très ­typique est proposé au Cercle suédois. Outre l’expérience culinaire, qui permet d’un seul coup de survoler la gastronomie nordique, c’est l’occasion de ­visiter ce club privé. Fondé en 1891, l’un de ses membres les plus illustres était Alfred Nobel. Le chef Oscar Olsson dresse son buffet dans l’enfilade de salons avec vue sur les Tuileries. Pour cette tradition qui remonte au temps des Vikings, l’ordre des mets est important, et on change d’assiette à chaque plat. On commence toujours par les poissons froids: le saumon ­mariné, le saumon fumé et la «sill salad», salade de harengs marinés aux pommes et aux betteraves. Ces délicatesses s’accompagnent de sauce à l’aneth, de pommes de terre vapeur et de knäckebröd beurré (fin pain craquant). Ensuite, on se lance dans les charcuteries du Grand Nord, comme le ­renne fumé, le saucisson d’élan, les pâtés. Le jambon de Noël à la moutarde sucrée s’accompagne d’une compote de pomme. ­Suivent les plats chauds: les köttbullar (boulettes de viande mi-bœuf mi-porc), servis avec de la confiture d’airelles, le Janssons frestelse (doux gratin aux pommes de terre à la ­crème, aux oignons et aux ­anchois). 

Les enfants (et leurs parents!) adorent les prinskorv (mini-saucisses) à tremper dans du ketchup. Les plus courageux goûteront la merluche à la soude (lutfisk), qui date des époques difficiles où le poisson était conservé par séchage, puis mis à tremper avant la cuisson. Pour accompagner le tout: du julmust (sorte de Coca viking qui ne laisse pas indifférent: on aime ou on déteste), de la bière de Noël et des snaps. Arrivé à cette étape, généralement, l’estomac demande grâce. À l’exception du riz au lait, les desserts sont négligeables. Mieux vaut aller se promener aux Tuileries.

Les jouets en bois suédois, les arts décoratifs 

Les jouets en bois suédois aux Arts Décoratifs à Paris propose un monde à part entière pour donner à voir et magnifier cette collection de jouets en bois suédois. Ce monde a la particularité d’être uniquement généré avec la forme d’un tube qui symbolise le tronc d’arbre. L’association de tubes évoque tout à tour un arbre, un nuage, une maison… objets qui créent des éléments de contextualisation pour lire les jouets ensemble et qui explicitent la thématique choisie pour les regrouper. Cette association de tubes forme un langage graphique singulier et fort utilisé en complémentarité des volumes en 3D. Il est présent sur les vitrines, sur les éléments de signalétique, mais aussi entre chaque vitrine pour enchanter l’espace dans sa totalité. Les vitrines sont toutes sur un socle vert, base commune pour des paysages différents et toile de fond complémentaire du bois qui est la couleur dominante des jouets.

Tubuland est aussi un terrain d’expérimentation numérique proposé aux enfants qui sont invités à le continuer dans le centre de l’exposition, dans la salle multimédia. En créant leur propre organisation de tubes, ils composent de nouveaux éléments de ce monde. Le monde se complétera ainsi tout au long de l’exposition. Ils participent ainsi, tous ensemble, à la création d’un monde singulier. La contrainte de la construction avec une seule forme permet de s’écarter de la réalité et invite à l’imaginaire.”

Les jeux d’extérieur nordiques

– Mölkky :

Le Mölkky est certainement le plus connu de cette liste. Il s’agit d’un jeu d’adresse inspiré d’un jeu traditionnel finlandais le Kyykkä. Il a été créé à la fin des années 90 par Tuoterengas, une entreprise finlandaise de la région du Päijät-Häme. Il est apparu en France au début des années 2000 et compte aujourd’hui de nombreux adeptes. Des championnats sont organisés un peu partout en Europe et de nombreuses associations ont été créées. La France a un très bon niveau : les 3 premières places du podium en 2017 étaient françaises. Un Mölkky est composé de 12 quilles numérotées de 1 à 12 et d’un bâton en bois appelé mölkky. Les quilles sont positionnées les unes contre les autres suivant un schéma précis. Le Mölkky se joue chacun pour soi ou par équipe.

–  Kubb :

Le Kubb est un jeu d’adresse dans lequel 2 équipes s’affrontent pour être les premiers à faire tomber le roi. Les origines du Kubb sont incertaines : certains disent qu’il remonte au temps des vikings et qu’il aurait continué à être joué sur l’île de Gotland, dans la mer Baltique. En 1911, l’Encyclopédie suédoise « Nordisk familjebok » décrit le Kubb comme un jeu de quilles avec une balle. Depuis 1995, un championnat du monde est organisé tous les ans sur l’île de Gotland. Le championnat de France de Kubb est organisé tous les ans en juin depuis 2006. 

Une table de fête suédoise et moderne

En Suède, les fêtes sont très ancrées dans les traditions. Nous adorons la simplicité et la nature et nous les évoquons fréquemment. Mais cette année, nous avons trouvé un moyen de donner à la table de fête un look plutôt cool, entre modernité graphique et paysage de forêt enchantée, avec des verts et des rouges généreusement revisités. Un clin d’œil à notre héritage mais avec un nouveau souffle. Les paysages suédois sont souvent ponctués de maisons et de granges peintes dans un rouge spécifique, le rouge de Falun, que l’on appelle là-bas Faluröd. Nous avons voulu évoquer cette couleur en choisissant une teinte similaire comme base pour notre table. Ensuite, nous avons créé un effet graphique (typique aussi du design scandinave) en couvrant la table de deux nappes placées en diagonale. Bon à savoir: tous les textiles que vous avez sous la main feront l’affaire. Même des rideaux. 

À chaque année qui passe, on accumule de plus en plus de décorations de Noël. Donnez-leur un nouveau souffle (vive la revalorisation!) en créant un centre de table suspendu.  Prenez une couronne comme base. Fixez les décorations de votre choix autour de chaque anneau, au moyen de fil. Garnissez ainsi tout le pourtour de la couronne, en prenant soin de bien tirer sur le fil pour que l’ensemble soit bien compact. Une fois que vous avez la forme souhaitée, peignez le tout à la bombe dans une couleur mate. Travaillez dans un endroit bien ventilé. Accrochez la couronne à une chaîne ou à une corde et le tour est joué. Apporter des touches de verdure est un excellent moyen de dynamiser une table. La mousse rappelle nos magnifiques forêts suédoises mais vous pouvez utiliser ce que vous voulez.

La nature influence considérablement le style et le design suédois et nous aimons l’inviter dans nos intérieurs autant que possible. Créez un paysage de table sur le thème de la forêt, avec de la mousse et des jacinthes (ou ce que vous avez sous la main, comme du bois ou du liège). Pour rendre les choses plus intéressantes, variez les hauteurs et utilisez différents récipients, tels que vases, verres et cloches. N’oubliez pas un peu de lumière, pour une touche de fantaisie. 

Les ‘pepparkakor’ ou biscuits au pain d’épices sont le symbole par excellence du Noël suédois. De simples biscuits en forme de petites maisons auxquels vous attachez des étiquettes nominatives avec du ruban constituent des marque-place ravissants, à manger ou à accrocher chez soi au sapin de Noël. Posez une branche d’eucalyptus sur chaque serviette pour accentuer le côté nature (on n’en fait jamais trop). Épargnez-vous des allers-retours incessants à la cuisine en transformant une desserte en bar sur roulettes. Conservez les boissons au frais dans un bac en plastique et gardez des verres, les cuillères à cocktail et les serviettes à portée de main. Nous avons choisi cette couleur car elle est coordonnée au reste de la table.

Les repas de réveillon peuvent durer longtemps, autant soigner le confort à table. Les coussins font merveille dans cet exercice, garnissez-en généreusement tabourets et chaises. Et comme nous ne portons jamais de chaussures à l’intérieur en Suède, des tapis moelleux garderont les pieds au chaud. Qui plus est, ils délimiteront naturellement tout le coin repas.

L’idylle suédoise

Succombant au charme de l’eau et de l’archipel, un voyage impressionnant à bord d’un ferry historique jusqu’à l’île de l’archipel de Grinda, où nous avons fait l’expérience de l’image culturelle de la Suède, un monde intact à Bullerbü, a été effectué. Il est impressionnant de constater que les Suédois considèrent comme allant de soi de vivre et de préserver cette culture. Dans une telle idylle, certaines sirènes audacieuses de l’AdK se sont même jetées plus tard dans les flots de la mer Baltique, plutôt froide. Le voyage se poursuit avec l’exploration des districts de Södermalm et de Skepsholmen. À Södermalm, de nombreuses galeries d’artisanat et de céramique, ainsi que le bureau de l’Association des artisans suédois sont visités.