Zoom sur la culture et le mode de vie à Hawaï

Le mot le plus couramment utilisé à Hawaii est aloha. Il est utilisé à la fois comme un salut et un adieu, mais il a une signification beaucoup plus grande. Ce mot exprime tout le mode de vie à Hawaii, car il signifie “le souffle de vie”. Pour pouvoir respirer librement, il faut être détendu et se sentir bien. Les Hawaïens ont profondément intériorisé cette sérénité intérieure et ce relâchement spirituel dans leur mode de vie. Quiconque visite l’archipel au large de la côte ouest des États-Unis fera l’expérience de cet esprit très particulier des habitants peu après le débarquement. Les hôtes qui passent leurs vacances sur les îles d’Hawaii sont aspirés hors de la vie quotidienne et tombent directement dans une ambiance de base détendue. Des vacances sur les îles ensoleillées sont donc le meilleur remède pour l’esprit et l’âme.

Le salut des surfeurs trouve son origine à Hawaii

Si les surfeurs se rencontrent, ce qui est souhaité dans le monde entier. Cela signifie autant que “Toujours rester en vrac”. Pour cela, le signe Shaka est fait d’une seule main. Le pouce et l’auriculaire sont tendus et les trois autres doigts sont pliés comme un poing. Maintenant, vous remuez légèrement la main et voilà le geste de bienvenue hawaïen parfait. Ce salut est omniprésent non seulement chez les surfeurs, mais aussi chez tous les Hawaïens. C’est ainsi que l’attitude de base des insulaires se manifeste dès la première rencontre avec un local, toujours se détendre et profiter du moment. Même le président américain Barack Obama a rendu hommage au mode de vie hawaïen lors de sa première visite à Hawaii en montrant publiquement la salutation de Shaka. Depuis cet incident, le signe hawaïen Shaka a gagné en popularité et de plus en plus de gens l’utilisent.

L’influence polynésienne sur Hawaï est évidente

Hawaii était peuplée de Polynésiens bien avant l’arrivée des conquérants espagnols. Ces Polynésiens ont développé leur propre culture et c’est encore l’origine du mode de vie hawaïen. Bien que de plus en plus d’immigrants d’Asie et des États-Unis soient venus dans les îles, les traditions et les attitudes à l’égard de la vie ont survécu jusqu’à aujourd’hui. La sérénité et l’insouciance que les visiteurs des îles peuvent ressentir partout proviennent encore de la culture polynésienne. Ils ont été adoptés par les immigrants et sont donc transmis de génération en génération. L’une des influences polynésiennes sur Hawaï est la grande hospitalité que reçoivent les visiteurs. Chaque nouvel arrivant reçoit une couronne de fleurs à son arrivée et est accueilli à la manière hawaïenne traditionnelle.

La langue hawaiienne

La langue hawaiienne, ou “Oleho Hawaii”, est l’une des plus anciennes langues vivantes au monde. Depuis l’introduction de l’anglais à Hawaii en 1778, le nombre de personnes parlant l’hawaiien couramment a fortement diminué. Aujourd’hui seul 1 % des habitants de l’archipel parle la langue native. La langue hawaiienne a une histoire mouvementée. Une réapparition de cette langue a été observée depuis les trente dernières années. Beaucoup de gens ont décidé d’apprendre à nouveau l’hawaiien, qui est aujourd’hui enseigné dans des écoles spécialisées, et on a même la possibilité d’obtenir un master en hawaiien dans l’université d’Hawaii, Hilo.

Le hula dans les îles hawaïennes

Plus qu’une danse, plus qu’un mode de vie, le hula est la danse de la vie. Il existe deux types de hula : le hula kahiko et le hula auana. Le hula kahiko correspond à la forme traditionnelle ou ancestrale du hula, avec une gestuelle, des chants et des chorégraphies inspirés du hula ancien. Il est encore dansé aujourd’hui. Ce style unique de hula s’accompagne de chants et d’instruments de percussion comme le pahu ou l’ipu. Le hula kahiko, qui demande beaucoup de pratique et d’implication, est considéré comme une danse permettant d’instaurer un lien spirituel avec l’histoire ancestrale d’Hawaï. Le hula auana correspond au style moderne du hula. Il est généralement enseigné dans une école de hula classique, mais qui intègre une nouvelle musique et de nouvelles chorégraphies. Influencé par l’époque contemporaine, mais basé sur des connaissances ancestrales, ce style de hula s’accompagne d’instruments modernes comme le ukulélé, la guitare, la guitare hawaïenne, la basse ou le piano. Vous pouvez assister à des danses hula sur l’ensemble des îles, lors des différents festivals et événements ainsi que dans des hôtels et des complexes touristiques. Si vous voulez voir les meilleurs danseurs de hula, ne manquez pas le Merrie Monarch Festival qui a lieu au printemps à Hilo, sur l’île d’Hawaï. 

La célèbre chemise hawaïenne fait preuve de sérénité

Le vêtement le plus typique d’Hawaii est probablement la célèbre chemise hawaiienne. Il exprime également, dans des couleurs éclatantes, le mode de vie de l’archipel. Il n’y a pas de limites au motif que ces chemises peuvent avoir. Si elle est colorée et rayonne de joie, alors elle correspond et reflète la sérénité détendue typique. La chemise n’est pas seulement portée par les habitants des îles pendant leur temps libre, mais fait également partie de leur journée de travail normale. Ainsi, l’attitude de base envers la vie est aussi fermement ancrée dans la vie quotidienne normale des Hawaïens et se manifeste à travers les vêtements et le comportement typique comme le salut Shaka. Hawaï est l’État solaire des États-Unis. Les îles de l’océan Pacifique offrent des plages de sable blanc, de hautes vagues et un climat chaud et ensoleillé toute l’année. Le temps fantastique et l’attitude détendue des habitants font de cette chaîne d’îles le paradis des vacances idéal. Les surfeurs en particulier aiment les îles pour leurs spots de surf parfaits et ont rendu Hang Loose célèbre dans le monde entier. Vous devez vous impliquer dans la sérénité des habitants et rapporter quelque chose pour votre vie quotidienne.

Les îles à Hawaï

Parmi les 8 îles les plus prisées de l’archipel d’Hawaï : Maui, Niihau, Kauai, Oahu, Molokai, Lanai et Kahoolawe, Oahu est sans conteste la plus populaire. C’est aussi là que l’on retrouve Honolulu, la capitale de l’archipel. Même à près de 4000 kilomètres des côtes californiennes, nous sommes aux Etats-Unis, alors Honolulu ressemble plus à une ville avec ses nombreuses tours modernes qu’à un village de pêcheurs. Honolulu et Waikiki forment d’ailleurs une immense agglomération regroupant la majeure partie de l’infrastructure touristique. Mais il suffit de prendre le large et de partir vers le nord et l’est de l’île pour trouver plus d’authenticité, de nature et un riche héritage culturel. L’île se traverse en à peine deux heures ce qui la rend très accessible et permet de passer d’une plage à une visite de musée ou une balade dans la forêt tropicale en un rien de temps. 

Pour découvrir la beauté des îles, il est possible de réserver un tour d’île à Hawaii. Les hôtes sont emmenés d’île en île et le mode de vie hawaïen peut être découvert et exploré.