A la découverte d’Oaxaca au Mexique

L’Etat de Oaxaca est situé sur la côte Pacifique et figure parmi les régions du Mexique possédant de nombreuses zones climatiques en plus d’une topographie allant des chaines montagneuses au bord de plage. Oaxaca offre alors l’option de réaliser une ou plusieurs visites qui regorgent de diverses attractions. Si vous avez l’opportunité de participer à un circuit culturel ou une visite touristique à Oaxaca dans le Mexique, vous pourrez partager une expérience aussi enrichissante et fascinante que de connaître un peu le bel état de Oaxaca, qui fera voyager votre esprit dans le temps, rappelant des lieux, les habitants, les arômes et les saveurs qui donnent vie à ces terres historiques.

L’église de Santo Domingo à Oaxaca

Oaxaca arbore le style colonial de tous les bâtiments et parmi ces derniers, l’église de Santo Domingo ou Saint Domingue est un incontournable durant une visite à Oaxaca. Il est évidemment difficile de manquer l’architecture majestueuse de l’église qui est située dans la rue piétonne d’Alcala. Pour vous situer, l’église de Santo Domingo est à environ six pâtés de maison de la place principale de Oaxaca de Juarez, Zocalo.

L’église de Santo Domingo fait partie d’un complexe divisé en plusieurs sections, à savoir :

  • La bibliothèque Burgoa
  • L’église Santo Domingo de Guzman
  • L’hémérothèque publique
  • Le jardin ethnobotanique
  • Le musée régional des cultures de Oaxaca

L’intérieur de l’église contraste significativement par rapport à l’extérieur avec un élément décoratif situé au-dessus de la porte d’entrée. La décoration est également particulière avec un plan intérieur en croix latine renfermant dix chapelles. L’élément le plus notable de l’église demeure tout de même l’arbre généalogique de Santo Domingo de Guzman qui surplomb l’entrée du temple.

Le temple de Santo Domingo est ouvert au culte catholique et il est demandé de respecter les actes religieux lors des visites (pas de photos, garder le silence, ne pas se présenter torse-nu, ne pas manger ou fumer, ne pas interagir avec les décorations, etc.). Si la visite de l’église de Santo Domingo a ravivé votre foie, celle-ci est ouverte de 7h à 13h, puis de 17h à 20h avec une entrée gratuite.

La cathédrale de Oaxaca

Le temple de Saint-Domingue avec son impressionnant autel recouvert de feuilles d’or est un must durant la visite d’Oaxaca, mais la cathédrale de Notre-Dame de l’Assomption et les rues tranquilles de la ville seront aussi des sites de visites que vous pourrez certainement initier pendant votre tour.

La cathédrale d’Oaxaca donne directement sur la place de l’Alameda et ses arbres. La construction du bâtiment religieux a débuté en 1535 et s’est achevé au 18ème siècle et se caractérise principalement par une silhouette trapue suite à une série de séisme. La façade de la cathédrale est remplie de végétaux avec un intérieur symbolisé par l’autel et un orgue imposant du 17ème siècle en plus d’une collection de peinture du 19ème siècle.

Les plats typiques de Oaxaca

Durant votre voyage à Oaxaca, vous pourrez également profiter des spécialités locales et déguster ce qui a sans doute peut être un des meilleurs repas pour le déjeuner ou dîner ou encore comme casse-croûte.

  • Les Tlayudas sont notamment des tortillas de maïs grandes et fines sur lesquels sont disposés une grande variété d’ingrédients (fromage d’Oaxaca, tasajo ou viande de bœuf, laitue, avocat, etc.) À la tombée de la nuit et après un cocktail de bienvenue organisé par le Secrétariat du tourisme, la faim était de nouveau présente et vous serez conduis par l’instinct à l’un des nombreux étals de la rue pour déguster les célèbres tlayudas. C’est tout simplement la meilleure façon de terminer la journée.
  • Le Mole existe sous plusieurs formes mais la sauce est principalement basée sur un mélange de piment, cacao, tomates, cacahuètes, maïs et sésames.
  • Le chocolat traditionnel d’Oaxaca est populaire au Mexique, car la région est aussi connue pour sa production de cacao.
  • Les tamales d’Oaxaca sont des pâtes à base de maïs couplées à une sauce pimentée et enveloppées ainsi que cuits dans une feuille de bananier.
  • Le fromage d’Oaxaca est un fromage blanc provenant de différents animaux avec une texture filandreuse.
  • Le mezcal est préparé à partir de la plante d’agave et accompagne de nombreux repas mexicains avec la fameuse tequila. Le mezcal est la boisson traditionnelle d’Oaxaca dont les habitants de Tlaculula sont l’un des principaux producteurs. Vous y trouverez du mezcal dans sa présentation la plus pure, des crèmes à café, de la vanille et d’autres saveurs.

Les zones archéologiques de Mitla et Monte Alban

L’Etat d’Oaxaca dispose de deux sites archéologiques qui sont Monte Alban et Mitla qui demeurent classés au patrimoine Mondial de l’Unesco. Le site archéologique zapotèque Mitla est connu par la culture préhispanique comme la “Cité des morts”, car il est dit que toutes les âmes qui ont quitté leur corps à leur mort passaient par ce site avant de poursuivre leur voyage vers “l’autre monde”. En effet, dans un village localisé dans la vallée d’Oaxaca, les vestiges laissés par le peuple zapotèque offrent un décor original, en combinant l’histoire d’un peuple disparu à la végétation. Par ailleurs, les formes géométriques signifiaient plusieurs choses pour le peuple zapotèque comme le centre de la Terre ou plus près des Dieux.

Monte Alban est un autre site archéologique chargé d’histoire, avec une vue impressionnante grâce à sa situation à 400 m au-dessus du niveau de la mer, dans une vallée verdoyante.

Les visites touristiques des zones archéologiques sont accessibles via le bus à partir de la ville de Oaxaca, ce qui inclut une heure de trajet, ou simplement en tour guidé.

L’arbre à Tule à Oaxaca

A Santa María del Tule se trouve un gigantesque arbre Ahuehuete, de plus de 40 m de haut et 14 m de diamètre, qui est depuis des années l’une des icônes de Oaxaca. L’arbre est un cyprès de marais mexicain et connu également en tant que cyprès de Montezuma et il est considéré comme l’arbre national du Mexique. La représentation d’animaux sur son tronc noueux l’a aussi attribué le surnom d’arbre de la vie.

L’artisanat grec, oaxacais

Si vous faites appel à un guide expérimenté en plus de visites sur mesure, vous serez en mesure de visiter rapidement des villes comme San Bartolo Coyotepec et ses ateliers d’argile noire, ou Teotitlán del Valle, célèbre pour ses tapis en laine tissés avec des fils traditionnels et teints avec la laine de cochenille extraite du cactus, sans oublier Arrazola, la ville qui a créé les alebrijes.

Si vous entamez le voyage vers Oaxaca au mois de juillet, vous pourrez assister à la Guelaguetza, un événement culturel qui se tient chaque année au Cerro del Fortín et qui représente la bonne volonté et la coopération entre les groupes ethniques qui habitent l’État.

Enfin, vous pouvez terminer votre visite en “marchant” dans les couloirs du marché Benito Juarez en mangeant des sauterelles, en achetant du chocolat, de la mole, du fromage et bien d’autres délices. Sans aucun doute, la meilleure façon de clore votre tournée à Oaxaca.